Des bouts de moi

Pourquoi je suis photographe ?

 

Parce que j’aime voir les couples s’aimer et s’unir, parce que j’aime voir les familles se créer et s’agrandir. J’aime assister aux moments de vie qui font chaud aux cœurs. Je suis une spectatrice de doux moments, les petits comme les grands, ceux qui remplissent nos réservoirs de bonheurs.

J’assiste à tout ce que vous m’offrez, et je jongle avec la lumière et les décors pour capturer ce qui vous restera quand tout le reste sera passé. Votre patrimoine familial est là, dans vos sourires, vos rires, vos embrassades et vos jeux. Vos bouts de vies transitent par mon appareil photos pour s’ancrer en vous, vous faire vibrer encore et encore.

 

Comment je travaille ?

 

Je sais me faire discrète quand il le faut, me faire remarquer à d'autres moments... Toujours pour capter l'émotion ou les éclats de rire.

Vous pourrez lire dans la partie « Vos retours » en dessus, apparemment j’arrive à me glisser furtivement un peu partout, pour saisir énormément événements. Ne me demandez pas comment je fais, honnêtement je n’en ai aucune idée ; c’est surement dans ma nature au départ, puis c’est devenu un savoir-faire de ninja-photographe au fil des expériences.

Mais ça n’est pas parce que je dois souvent me faire oublier que l’on m’oublie malgré tout ! Je fais tout de même partie de la journée, j’ai plaisir à créer des liens au fil des occasions. Et de manière très terre-à-terre, je n’ai pas encore trouvé le moyen de me rendre invisible, même si ça pourrait parfois être bien pratique.

  

Et sinon ?

 

Sinon ?

 

J’aime traîner le matin dans mon lit pendant que mes mômes vont fiche le bazar en bas dans le salon (oui, ils sont maintenant assez grands pour que je puisse les envoyer paître si je n’ai pas envie de me lever) J’aime les voir se créer des histoires à deux ou chacun de leurs côtés, les voir dévorer leurs bouquins en lisant à voix haute, les voir partager des paquets de gâteaux. Je te rassure, ça finit aussi très souvent en mandales et cris variés, que je m’empresse de canaliser avec toute ma bienveillance de maman-zen (ou pas)

J’aime rentrer avec eux sales et épuisés après une journée dehors à courir partout, parce que pour moi des enfants sales sont des enfants qui ont bien profité (et on va pas se mentir, ça rime aussi avec « vont au lit tôt », et c’est pas mal aussi)

J’aime les voir poser des tas de questions, même si au bout de 5893 il se peut que j’en ai marre ; j’aime les voir essayer des trucs et des machins, découvrir et apprendre des tas de choses.

 

Bref t’as compris, j’aime voir mes minouches grandir en fait. Et j’ai autant de plaisir à voir les enfants des autres vivre les mêmes genres d’expériences, grandir à toute vitesse.

 

Et aussi, j’aime le chocolat et la soupe, je suis team raclette et fondue, je n’aime pas mettre des chaussettes dépareillées, j’adore quand les motards disent ‘merci' du pied sur la route, je ne sais pas me coiffer donc j’ai souvent l’air de sortir d’une essoreuse, je peux toucher mon nez avec ma langue.

J’aime mettre la musique très fort, pour moi toute seule ou pour faire bouger les mômes, j’aime les couchers de soleils tardifs en été, les soirées entre copains sans enfant dans les pattes. Je ne sais pas faire trop de choses à la fois, mais je peux parler à base de répliques de films, et je fais un très bon gâteau au chocolat.

Oui on en revient toujours au chocolat.

Vos retours

Juliette et Paul

Mariage en hiver avec Julie

qui a su capter la lumière

de cette saison un peu

particulière. Elle a su faire

sourire une mariée un brin

stressée par son grand jour.


Le shooting engagement

est vraiment un plus

pour faire connaissance

et parfois découvrir la

timidité de l'autre

devant l'objectif.

*****************************************

© Julie Lefort 2020

Julie Photographie

06.84.31.66.37

contact@juliephotographie.fr

Mon site personnel

(concerts, voyages, tournages etc)

www.julie-lefort.com

  • Noir icône Google Play
  • Instagram
  • Noir Facebook Icône
  • av_bodas_fr_FR
  • logo_black_edited